Festival 7.8.9. : « Voyage poétique à bord le Transsibérien »

de Bernadette Plagemime

Le Théâtre de Nesle est réputé pour convier tous les styles de spectacles, même en langue étrangère. La diversité des genres surprend toujours autant lors du Festival 7.8.9. Cet évènement culturel se déroule actuellement en plein quartier de l’Odéon jusqu’au 30 septembre 2019. Un des spectacles reprend une œuvre littéraire du célèbre poète Blaise Cendras. Il est suisse de naissance et d’expression française même s’il a passé un long séjour en Russie au début du siècle dernier. De toute évidence, ce voyage l’a fortement marqué et tout particulièrement l’univers qui entoure le Transsibérien. De ce chemin de fer qui parcourt et traverse la plus grande nation du monde.

Blaise Cendras écrit son plus fameux poème en 1913 qui s’intitule « La prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France ». Le temps d’une seule représentation au Théâtre de Nesle lors du Festival 7.8.9., de l’édition 2019, ce poème en prose devient une grande tirade lyrique mise en musique. Le style rappelle les performances poétiques ayant eu lieu dans le célèbre café-théâtre qui se trouve non loin du Théâtre de Nesle. Présenter ce spectacle, qui s’appelle « Le transsibérien », de la manière la plus dépouillée possible, avec pour seul décor une chaise pour le récitant et un piano pour l’accompagnatrice, fait écho au spectacle type joué à l’Ecluse. A savoir que ce café-théâtre au bord de la Seine était un véritable vivier d’artistes de talent. Ces derniers venaient dans ce lieu afin d’expérimenter leur art auprès d’un public connaisseur.

Lors de cette unique représentation du « Transsibérien » sur la scène de la grande salle une forme de proximité s’est installé avec le public. Cette atmosphère est en effet propice à l’éveil et à la réceptivité. Ainsi le public reçoit ce récit, alterné avec des intermèdes musicaux parfois même chantés, avec attention et concentration. Dans un tel état de réceptivité, le public débarque pour un voyage poétique au bord du Transsibérien. Lors de ce périple, les moments de musique incluent aussi des morceaux d’Avro part, de Léo Ferrer (« Aline » et « Mémoire et mer »), Nino Rota « (Valse » et « Guépard »), puis un morceau de jazz qui convient à ce quartier aux caves de Saint Germain des Près, ainsi que quelques pièces de compositeurs Russe Rachmaninov et Miaskovsky sans oublier le Hongrois Bartók puis « Au clair de la lune » de Beethoven. L’accompagnement musicale fait ressortir l’atmosphère du texte et le comédien s’en imprègne lors de moments récités où parfois il se met même à fredonner la mélodie avec les paroles du texte.

Malgré ces épisodes musicaux, réduire le spectacle à l’essentiel fait surgir l’essence même du théâtre. C’est-à-dire sur le plateau le moindre geste le plus minimum devient amplement visible surtout lorsque l’on rajoute l’éclairage qui rend les traits du visage encore plus lisible.  Aux regards d’un public averti, un comédien sur scène même assis sur une chaise durant quasi toute la représentation : tout se voit, tout se détecte et tout se ressent.  Cette forme épurée rend encore plus fort le moment où le comédien se lève suite à une montée en puissance de l’énergie atmosphérique qui s’émane du texte. Tout cela ainsi que la manière de dire le texte en donnant du poids aux mots porteurs de sens avec un phrasé qui fait respirer l’écrit sont le propre du théâtre. Un geste simple du quotidien se transforme et s’amplifie encore davantage afin que l’émotion se transmet au public.

En somme un geste prend sens du simple fait que celui-ci est exécuté sur le plateau pour devenir une action scénique. C’est par cette forme d’énergie que la profondeur du texte se fait entendre et ressentir.  Dans cette démarche théâtrale, l’on renoue avec la dimension sacrée à l’origine de l’art dramatique. Ce style de jeu a fait le succès de toutes ces soirées poétiques en ce lieu mythique qu’est l’Ecluse. Ce même état d’esprit s’est incarné sur la scène du Théâtre de Nesle lors du spectacle le « Transsibérien ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s