Quête utopique à la Gare au Théâtre pour un « Voyage en Paix Inconnue »

de Bernadette Plagemime

Lors du vingt-unième édition du Festival « Nous n’irons pas à Avignon » il se peut qu’un Prix Nobel aurait pu être discerné à cet occasion. A croire qu’un astrophysicien, en voyant le spectacle « Voyage en Paix inconnue », l’aurait souhaité tellement le monde astral et minéral du cosmos est si bien rendu! C’est à travers le théâtre, la danse et le chant que la compagnie « The Soul Soldiers » allie art et science pour remonter à la genèse du monde et atteindre sa source énergétique.  

Au début du spectacle d’un registre théâtral, la comédienne de ce trio, vêtue d’une tunique asiatique, aborde le public avec une question fondamentale : « Comment ressentez-vous l’énergie? » En passant le micro parmi le public, son attitude décontractée donne l’impression de se trouver dans une séance de bien être. Par conséquent le public ne sait pas bien où la comédienne veulent en venir, ce qui donne plus de poids à sa prestation. De ce trio que forme « the Soul Soldiers »,  son côté « Peace and Love » évoque les années soixante: décennie de la conquête spatial.

Le premier intervenant fait savoir qu’en parlant avec des gens dans le métro, dans le rue…rien que le fait de communiquer avec autrui le ressource d’énergie. Ce que la comédienne appelle « créer des liens » en précisant qu’en matière d’énergie et du cosmos toute est une question de lien.

La suite du spectacle rend ce phénomène visible. Comment un mouvement spatial entraîne un autre pour aller vers un système de cause à l’effet. En dévoilant une chorégraphie où les corps se déplacent tels des atomes scrutés à travers le microscope du physicien qui observe les mouvements et les ondes d’attractions, les parties dansées prennent forme. Durant le spectacle mimé et dansé sur une musique techno le public est en effet transporté vers des sphères cosmiques. En allant du microscopique au macrocosme de l’univers, la danse devient un tableau en mouvement du Big Bang. Rendu visible également, les matériaux et les minéraux ainsi que la poussière et les gazes vaporeuses. Les corps se détachent de la masse pour se transformer en étoile filante ou en comète avant de se solidifier pour devenir une météorite propulsant un impacte terrestre.

Effectivement les corps des trois danseuses de la troupe « The Soul Soldiers » sont en mutation constante. Par ce voyage, elle poursuit une quête  vers une meilleur connaissance de soi. Se transcender telle qu’elles le font fait avancer la pensé vers une ouverture d’esprit et de l’autre. En  créant des liens, cela devient source d’énergie. Pour ce spectacle « Voyage en Paix Inconnue », qui commémore non seulement un être humain quasi-divin ayant marcher sur la lune mais aussi l’immensité même de l’univers! 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s