Opéra-Bouffe: La Cambiale di Matrimonio

de Bernadette Plagemime

Une seule représentation d’un Opéra-Bouffe, attribué au personnage qu’est Rossini, a été donnée au Théâtre de l’E.N.S.,à la fin de l’année scolaire.  Pourtant cela demande beaucoup de répétitions surtout avec une telle mise en scène aussi détaillé. Cela exige aussi un effort individuel d’autant plus qu’il s’agit d’une production estudiantine.Ce qui n’empêche pas la qualité de la représentation. Au contraire, la joie de ces chanteurs amateurs se lit sur leur visage. Il est évident qu’ils apprécient d’avoir l’occasion de monter sur scène devant leur entourage.  Le public est constitué de ce comité convivial venu soutenir les chanteurs lyriques en herbe. Pareillement présent pour les accompagner, se trouve leur professeur de chant parmi le public.Dans le noir, il bat le rythme de la composition selon la partition. Il se tient  débout sur le côté auprès du premier rang en suivant cette musique enregistrée.

DSC02679 - Copie

Les moyens pour cette production sont minimaux mais la mise en scène est astucieuse. Cette dernière sait mettre en valeur le moindre objet, accessoire ou décor grâce à un jeu de comédien qui s’accorde avec le livret et la musique. Avec cette perspective de l’Opéra-Bouffe qu’est La Cambiale di Matrimonio, la représentation est toute aussi visuelle que sonore. Le décor est plus proche d’une installation qu’une toile peinte en arrière-plan. Avec les moyens du bord, cela suffit largement pour rendre ce spectacle lyrique vivant. Du fait qu’il s’agit d’un Opéra-Bouffe, les chanteurs-comédiens n’hésitent pas de temps à autre à faire le bouffon !

2 Opéra-Bouffe Crédit Photographique Bernadette Plagemime - Copie

Durant l’ouverture de ce spectacle lyrique, tout un jeu de scène est déjà mise en place. Pertinemment un personnage silencieux emploie un jeu bouffon pour son rôle afin d’apporter de la légèreté et de la drôlerie dès le début du spectacle, et avant que les autres personnages entre en scène. Il amuse aussi le public par sa manière d’astiquer les tables et de balayer le sol afin que tout soit en ordre lorsque le patron qui gère cette entreprise entre en scène.Cela donne de l’entrain pour la suite de la représentation, qui se déroule en un seul Acte. De toute évidence, le décor a été transporté d’une salle de classe jusqu’au Théâtre pour cette installation comprenant des pupitres, des tabourets et des chaises placées en plusieurs rangs sur le plateau. Sans vouloir nécessairement reconstituer une salle de classe, cette installation est tout de même un clin d’œil à cette production estudiantine !

DSC02683 - Copie

Ce choix de décor sans le voir sur scène, peut étonner certains connaisseurs qui savent que l’action se déroule en Italie dans la maison d’un certain personnage portant un nom plutôt à résonance anglophone qu’italienne. Le personnage central s’appelle Tobia MILL, ce qui signifie en anglais « moulin ». Faut-il croire qu’en ce nom se cache une symbolique particulière ? Plus précisément, lorsqu’il s’agit d’affaires dans la maison de Tobia Mill, on travaille en continue tout comme le moulin est censé tourner.

DSC02687.JPG

Ce personnage manie un certain objet se trouvant sur un pupitre qu’il  s’amuse à faire tourner sur le bout des doigts. Ce passage en silence telle une pantomime, sans l’absence bien sûr de la musique, n’est pas sans rappeler une autre danse qui se fait en tenant un globe terrestre au bout des doigts. Cette pantomime donne un aperçu de ce personnage ambitieux, qui aime inspecter et contrôler ses affaires et ceux des autres, surtout en ce qui concerne sa fille qu’il est prêt à vendre. Par conséquent, l’installation sur scène équivaut un bureau de commerçant, qui s’occupe de ses affaires avec son personnel dont le caissier : Norton. Ainsi que des figurants qui jouent le rôle de comptables et de secrétaires puisque Tobia MILL a tout de même un agent aux Etats-Unis, qui s’appelle SLOOK !

DSC02688

Ce personnage arrivera après que le public s’est déjà habitué à tous les autres personnages. Dans la construction de l’intrigue son apparition déférée crée une forme d’attente pour les spectateurs. Ce qu’en résulte au niveau de la mise en scène est une entrée spectaculaire de ce personnage sur le plateau du Théâtre de l’E.N.S. Le public entend parler de lui avant même qu’il arrive sur scène. Par le biais d’une lettre, l’on découvre ce personnage et le motif de sa visite qui doit se faire, incessamment sous peu,  mais qu’à vrai dire tarde à venir rejoindre les autres personnages. Dans cette lettre, Slook promet à Tobia Mill une récompense monétaire importante s’il parvient à lui trouver une épouse. Ce qui explique une certaine excitation lorsqu’il arrive enfin sur scène ainsi le fait qu’il vient de si loin.

DSC02695

Pour satisfaire cette attente, Slook l’agent de Tobia Mill entre en scène avec quelques sacs tenus le long de ses bras ouverts. Tout le monde s’affaire autour de lui avant que Tobia Mill annonce qu’il lui propose sa propre fille. Celle-ci s’appelle Fanny.  Il la trouve à son goût puisqu’elle est pour reprendre le livret : « de bonne humeur, de bonne santé et de bonne réputation ». Aussitôt un contrat est signé entre les deux hommes. Ce qui ne fait que contrarier sa fille, amoureuse d’Edouardo employé par son père.  Bien entendu Tobia Mill n’était pas au courant de cet amour caché. Ce dilemme d’un contrat de mariage imposé fait surgir une suite d’événements autour de Fanny convoitée par ces deux hommes rivaux.Lorsque Sloot comprend la sincérité des sentiments de Fanny pour Edouardo, il prend du recul au lieu de continuer à s’immiscer dans leur histoire d’amour déjà construite bien avant qu’il soit arrivé dans cette Maison de Tobia Mill.

DSC02698.JPG

Grâce à cette mise en scène savante qui n’est qu’une reprise de celle présentée des décennies auparavant, les relations entre les personnages se lit clairement dans leur jeu. Les tensions, les rapprochements, les retournements de situations sont directement liés à l’émotion qui découle de la musique afin de retranscrire les expressions, les attitudes, les gestes et mouvements ainsi que les déplacements sur scène s’accordant avec celle-ci. Nombreuses trouvailles scéniques viennent agrémenter cette représentation. Cette dernière se déroule en captant l’attention du spectateur sans l’ennuyer. Au contraire, les imprévus des situations ébranlent les personnages jusqu’à cette fin heureuse.Tous les personnages se retrouvent sur scène pour partager un verre de champagne et boire à la santé des futurs mariés !

DSC02699

Crédit photographique : Bernadette Plagemime

DSC02700 - Copie

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s